Twitter
LinkedIn
RSS

[INTERVIEW] Ariane Fusain | Le goût de l’inattendu !

0
0
0
0
0
Ou copiez le lien

La Faille - ebook KindleHey les Plumo’s !

Aujourd’hui j’ai le plaisir d’échanger avec Ariane Fusain, auteure indépendante de la fiction paranormale en deux tomes“La Faille”

Ariane déborde d’imagination et d’énergie positive, votre serviteur ne pouvait donc s’empêcher de lui proposer une interview sur La Plume tout spécialement pour vous, la voici.

Interview d’Ariane Fusain, auteure sur Kindle

Eric Nicolas: Salut Ariane ! Et welcome chez toi sur le blog de La Plume ; ) Tu as publié 2 romans sur Kindle: La Faille et Human Genetic Code d’une même série intitulée Plus rien ne sera comme avant. Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi, quelques mots sur ton parcours d’auteure indépendante ?

Ariane Fusain: Salut Eric, je te remercie pour cette interview. Mon parcours d’auteure indépendante a débuté de façon assez inattendue. J’ai toujours aimé écrire et je l’ai toujours fait sur de multiples supports, mais jamais je n’avais envisagé de publier mes écrits. Pour cela, il a fallu un élément déclencheur majeur.

Un petit flashback s’impose : en décembre 2011, j’ai offert un livre qui me tenait à cœur à l’une de mes filles et c’est sa réaction de rejet qui m’a propulsé dans l’aventure. La donzelle m’a littéralement congelé sur place en m’annonçant qu’elle était en overdose de lecture suite à ses longues études.

Tout de même, pour une enseignante qui a consacré sa carrière à donner le plaisir de lire aux enfants des autres, c’était l’état de choc ! C’était d’autant plus perturbant que ladite demoiselle écrivait ses propres histoires depuis l’élémentaire. En quelques jours, ma décision était prise,  j’allais écrire et publier un livre et la machine s’est emballée !

Le parcours, même s’il n’est pas toujours évident, est véritablement enrichissant tant sur le plan personnel que relationnel. Tout a été assez vite, j’ai pris ma décision début janvier, le tome 1 était en ligne sur Amazon début juin 2011 et le tome 2 est paru fin 2011. L’année 2012, j’ai proposé mes deux opus aux éditions Hélène Jacob qui les ont acceptés et l’aventure continue.

L’énorme avantage des auteurs indépendants, c’est la liberté totale. On est le seul maître à bord, alors pourquoi un éditeur ? C’est simple, j’ai un emploi à temps plein et j’ai vite compris que si je voulais préserver la qualité pour les lecteurs, puisqu’ils étaient au rendez-vous, il me fallait choisir et déléguer.

E: Génial ! La liberté n’a pas de prix, c’est certain : ) Peux-tu nous en dire un peu plus sur cette série (Type de fiction, résumé…)

A: Plus rien ne sera comme avant est une trilogie qui se déroule dans l’univers du paranormal. Cédric, un jeune cadre de 25 ans au mental survolté et particulièrement imaginatif, se trouve propulsé dans une dimension parallèle dans laquelle il entraîne, malgré lui, sa compagne, la très cartésienne Tulay.

Dès lors leur vie bascule, au sens propre comme au sens figuré, d’ailleurs. J’ai choisi d’écrire cet opus au présent, en me positionnant à l’intérieur du mental de Cédric, ce qui met le lecteur au coeur de l’action : il découvre tout en même temps que Cédric.

E: Tes premiers résultats ont-ils été encourageants ?

A: Encourageants et assez inattendus ! Mon objectif premier était que l’histoire soit suffisamment rythmée et intrigante pour amener ma fille à la lire jusqu’au bout alors quand j’ai vu l’ebook entrer dans le top 100 puis atteindre le top 10, je me suis cru en pleine fiction !

Du coup, j’ai enchaîné sur le tome 2 qui a suivi le même chemin. Pour obtenir ce résultat, j’ai suivi une formation très complète et de nombreux conseils d’auteurs et de marketeurs avec lesquels, je suis en relation via divers forums ou via la Skyperoom (les Plumo’s).

E: Merci pour en parler. C’est grisant d’entrer dans le Top 10 c’est vrai : ) Avais-tu déjà publié avant de te lancer dans l’aventure “édition numérique” ?

A: Non seulement je n’avais jamais publié mais surtout je n’y avais jamais pensé. J’écrivais assez égoïstement tous les matins, juste pour le plaisir, une sorte de transition douce entre l’univers fantastique de mes rêves et ma vie trépidante diurne.

J’ai la chance de vivre dans un milieu artistique où la créativité de l’un nourrit celle de l’autre.

En parlant de vie trépidante, comment gères-tu ton timing entre l’écriture, tes autres activités et la vie de famille ?

Alors là, on touche au vrai problème. Comme beaucoup de personnes, je porte plusieurs casquettes, mère de famille, tous les jours, enseignante trois jours par semaine et directrice le quatrième.

J’aime aussi faire du yoga, lire, aller au cinéma, visiter et/ou participer à des expositions d’art, communiquer sur divers forums et rencontrer physiquement mes amis. Cette question m’amène à réaliser que je gère cela comme autant d’univers parallèles les uns aux autres, dans lesquels je m’investis en faisant abstraction totale du reste.

J’écris essentiellement la nuit ou le matin très tôt ; à ce moment-là, je vis à l’intérieur d’une bulle espace-temps (le matin, je remonte un minuteur pour ne pas oublier d’aller travailler). Je fonctionne de la même manière en classe, au bureau et à fortiori quand je lis : je suis là et j’oublie le reste.

E: Pas le temps de t’ennuyer en somme ! Quels ont été les obstacles qui auraient pu te décourager de te lancer ?

A: Je pense que l’obstacle majeur réside dans le fait que lorsqu’on publie, on dévoile une partie de soi-même.

Même si on est peu lu, on s’expose, on se donne à lire et c’est un cap qui peut être difficile à vivre lorsque la première critique vous cueille au moment où vous vous y attendez le moins. Avant d’en arriver là, il faut dépasser les problématiques liées à l’auto-édition.

Il ne suffit pas d’avoir des idées et de savoir les rédiger, pour s’auto-éditer, il faut faire soi-même tout le travail d’un éditeur : la correction grammatico-orthographique, la mise en page, trouver le bon titre, créer la couverture qui accrochera l’œil du lecteur potentiel et tout le marketing.

Autant d’obstacles qui peuvent décourager avant de commencer.

E: Le secret s’il y en a un est donc de jamais lâcher : ) As-tu suivi des formations et/ou tutoriels sur Internet pour travailler sur ton book ?

A: C’est indispensable pour palier aux obstacles pré-cités. J’ai suivi la formation Kindle Bank System de Christian Godefroy un mois après m’être lancée dans ce projet, c’est sérieux et très complet, je la recommande souvent.

Puis, j’ai découvert la News des Plumo’s, les outils mis à disposition et la “conférence-room” sur Skype qui permet aux auteurs indépendants d’échanger, de se soutenir et de partager leurs découvertes entièrement gratuitement et dans la bonne humeur.

J’en profite pour te remercier pour ton investissement personnel, ta disponibilité et ton énergie à faire vivre cette conférence chaque jour.

L’écrivain est seul devant sa page, lorsqu’il décide également de prendre en charge tout le processus d’édition, communiquer sur la “skype-room” est une véritable bulle d’oxygène.

E: De rien, c’était d’ailleurs l’objectif ; ) Combien de tomes envisages-tu pour la série ? A quand le prochain ?

A: La série est en trois volets, les deux premiers sont déjà en ligne. Le tome 3 paraîtra le 26 mai 2014, sur Amazon pour la version .mobi et la version papier, puis sur toutes les plateformes et aux éditions Hélène Jacob qui proposent les formats epub et mobi pour le même prix.

E: Si tu devais donner 3 conseils à un auteur en herbe qui veut se lancer pour publier sur Kindle, quels seraient-ils ?

A: 1/ Passer à l’action : le plus difficile c’est de commencer.

2/ S’entourer d’autres auteurs ( via Les “Plumo’s” par exemple ), pour avancer chaque jour. C’est essentiel, si on se laisse arrêter à chaque obstacle, aller au bout devient impossible. Ma ligne de conduite, c’est : faire chaque jour quelque chose qui fasse avancer le projet. Aider les autres en fait partie, l’enrichissement est mutuel.

3/ Et, aller jusqu’au bout, il n’y a rien de pire que les regrets ! Même si on fait un flop, ce que l’on a gagné en chemin vaut largement le temps et l’énergie investis.

E: A retenir les amis ! Y-a-t-il quelque chose que tu souhaiterais ajouter pour les Plumo’s ?

A: Oh, oui ! Même si je ne suis pas présente chaque jour, un grand merci à tous pour votre énergie et votre solidarité et à chacun, je souhaite de réaliser son rêve.

E: On le souhaite à tous ceux et celles qui s’investissent comme tu le fais ! Merci Ariane.

Pour ceux qui veulent en savoir plus, rendez-vous sur le site d’Ariane ou sur sa page Facebook

Les 2 tomes de la série Plus rien ne sera comme avant d’Ariane Fusain sont disponibles sur ce lien (non-affilié) pour à peine 2,99 €.

Le séminaire KBS de Christian qu’elle a suivi se trouve par ici, et la news gratuite des Plumo’s c’est par ici !

Des commentaires, des questions ? @ vos plumes ; )

Eric – La Plume



      
0
0
0
0
0
Ou copiez le lien
No tags for this post.

Déposez un commentaire

*