Twitter
LinkedIn
RSS
Facebook

Vendre sur Kindle | MyKindex – est-ce vraiment un coup de pouce pour grimper sur Amazon ?

MyKindex: Le système pur booster ses ventes KindleHey les Plumo’s !

Dans la “Kindlesphère” ces derniers temps, on entend parler de plus en plus – en bien et en mal – du système proposé par MyKindex pour booster les auteurs indépendants dans les classements d’Amazon.

Peut-on vraiment avoir un coup de pouce dans ses ventes Kindle avec ce système, ou certaines critiques sont-elles justifiées ?

Comme La Plume adore les controverses, votre serviteur ne pouvait s’empêcher de s’interroger et la meilleure façon d’en avoir le cœur net était de se renseigner à la source.

Le fondateur Sébastien Cerise, a donc bien voulu se prêter au jeu en acceptant avec enthousiasme de répondre à quelques questions sur l’origine de MyKindex et de ce que ce système peut vraiment apporter aux auteurs indépendants.

Sans plus attendre voilà son interview.

Interview de Sébastien Cerise, créateur d’auteurs Best-Seller

Eric Nicolas: Salut Sébastien, merci à toi pour accorder cette interview au blog de La Plume ! Tu es le fondateur du système MyKindex, peux-tu résumer pour les Plumo’s de quoi il s’agit exactement ?

Sébastien CeriseBonjour Eric. Merci à toi ! Je vais te résumer ça en une phrase car si la technique derrière est complexe, le principe est simple. MyKindex place n’importe quel livre en première page d’Amazon et lui donne la visibilité indispensable pour espérer trouver son lectorat.

E: N’importe-quel livre, vraiment ? Avez-vous des critères de sélection des auteurs, ou est-ce que tout le monde à sa chance ?

STout le monde a sa chance sur le fond, ce sont les lecteurs qui décident, nous nous contentons de proposer.

Notre seul critère de sélection est donc la forme. Nous refusons les livres quand ils ont des commentaires négatifs concernant l’orthographe ou la mise en forme. Sauf si l’auteur en a accusé réception et a pris les mesures qui s’imposent, bien évidemment.

E: Faites-vous quand même une lecture détaillée des ouvrages qui vous sont soumis pour apporter quelques suggestions à leurs auteurs, ou bien laissez-vous publier “tel quel” ?

SNon, nous n’avons pas le temps de lire les livres qui nous sont proposés. Nous sommes un média, un outil de promotion, pas un éditeur ou un critique littéraire.

E: Quel est ton background et qu’est-ce qui t’as amené à créer MyKindex ?

SJe te passe les détails de ma vie d’avant qui n’a rien à voir avec le monde de l’édition. Pour faire vite, j’ai passé des années dans le monde de la sécurité et du renseignement. Même si cela n’a pas de lien direct avec la suite, c’est tout de même un peu de ces expériences qu’on retrouve dans le premier livre que j’ai écrit avec Hélène Jacob, sous le pseudonyme commun de M.I.A, « Rémoras ».

Plus intéressant, j’ai passé 8 ans à travailler avec Christian Godefroy, comme son « nègre » principal. Je lui ai créé (toujours avec ma complice Hélène Jacob) plus de 80 produits et formations. Le dernier projet réalisé pour lui a été de travailler sur son Kindle Bank System. Lorsque j’ai parlé avec lui des prémisses de MyKindex, il a surnommé ce projet « le petit monstre de Sébastien ».

Mais je vais trop vite, et je saute des étapes importantes…

En 2011, j’ai proposé à Hélène d’écrire un roman à 4 mains, « Rémoras ». Elle a accepté avec un grand enthousiasme et nous y avons passé toute l’année 2011.

Nous avons ensuite décidé de nous auto-publier début 2012 en utilisant la plateforme KDP, qui était encore très récente en France.

Le livre a fait un carton, des milliers d’exemplaires vendus, plus de 250 jours dans le Top 100 Kindle, nous avions le vent en poupe !

Nous avons alors récidivé avec une nouvelle « La Trappe » qui a aussi très bien marché à la rentrée de septembre 2012.

C’est alors que nous nous sommes associés avec Gaël Rozaire, qui nous a apporté son expérience du monde de l’édition, pour créer en septembre 2012 les Éditions Hélène Jacob.

Entre temps, nous avions fait traduire en anglais notre premier roman « Rémoras ». Aux US, il est beaucoup plus difficile de faire sa place sur le Kindle, et c’est à cause de cela que MyKindex est né.

Cette idée m’a littéralement réveillée en pleine nuit sous la forme d’un « Eureka ! », un « Bon sang, mais c’est bien sûr ! ».

J’ai alors écrit des dizaines de pages pour « ne pas oublier » et ensuite expliquer le concept à ceux qui allaient devenir mes associés dans cette aventure. Hélène Jacob, évidemment, Pascal Cerise (mon frère) et Céline Di Pierro, ma belle-sœur.

MyKindex n’est pas une idée que j’ai eu… c’est l’inverse, l’idée était là, et c’est elle qui m’a choisie !

E: Bravo pour cette belle petite “success story” comme on les aime ! Et notre regretté Christian… Quelle chance d’avoir travaillé avec lui ! Quels auteurs sont plutôt concernés par ce système: Les auteurs de fictions/romans ou aussi ceux qui publient du contenu informatif ?

STout le monde peut utiliser MyKindex. Il est vrai que si l’on regarde le Top 100 Amazon, ce sont principalement des ouvrages de fiction qui s’y placent et s’y maintiennent mais comme tu le sais, on peut aussi très bien vendre sans être dans le top 100, juste en étant très bien positionné dans les catégories. C’est particulièrement vrai pour le contenu informatif.

E: Exact, je le confirme d’ailleurs dans cette vidéo. Combien d’auteurs indépendants avez-vous propulsé dans le Top100 à ce jour ?

SEn 3 mois, nous avons propulsé un peu plus de 120 livres. Soit environ 1.5 livre par jour ouvrable.

E: Pas mal du tout pour un démarrage dis donc ! Combien de temps en moyenne les auteurs indépendants qui utilisent votre système restent-ils dans le Top100 ?

SIl n’y a absolument pas de règle. Certains y restent très longtemps et d’autres descendent aussi vite qu’ils sont montés. C’est l’attractivité du livre qui fait la différence et comme j’ai à le dire souvent « les voies des lecteurs sont impénétrables… » :)

E: Lol oui c’est pas faux. Vos objectifs pour le futur ?

SNous avons plusieurs voies de développement.

Tout d’abord, je discute actuellement des contrats avec de très grosses maisons d’édition parisiennes.

Ensuite, nous préparons actuellement la mise en place sur iBookStore et Kobo.

Nous avons aussi commencé à propulser des produits physiques (Un DVD et un livre papier pour le moment) et plusieurs autres opérations sont « dans les tuyaux ». 

Enfin, notre objectif principal est le lancement de MyKindex aux Etats-Unis, en anglais et en espagnol. Car c’est bien dans cet objectif que je l’ai conçu.

E: Beaux projets tout ça ! Sébastien j’ai maintenant une question que tu trouveras peut-être embarrassante, désolé. Dans certains groupes, on entend dire de-ci de-là par des auteurs indépendants que votre système est génial, mais en même temps d’autres disent que le principe n’est pas très “smart” parce qu’il permet à certains de grimper plus rapidement sur Amazon, au détriment de ceux qui n’investissent pas pour utiliser MyKindex. Qu’as-tu à répondre par rapport à cette controverse ?

SJe n’ai pas grand-chose à répondre…

Chacun est libre d’utiliser MyKindex ou de ne pas le faire.

Nous sommes un outil et il est vrai que celui qui utilise MyKindex dispose d’un avantage compétitif. Mais c’est vrai aussi pour celui qui peut se permettre une pleine page dans un magazine à fort tirage ou une interview au journal de 20h00…

Les opérations de marketing sont un investissement et il faut parfois dépenser pour vendre plus… Ça plaît ou ça ne plaît pas, mais c’est comme ça…

E: Combien un auteur indépendant doit-il investir en moyenne pour s’assurer une bonne place dans le Top100 en passant par MyKindex ?

SCela dépend de son objectif in fine, mais nous avons fait des statistiques récemment (en vue d’un changement d’offre), les auteurs qui font des campagnes rentables et/ou qui sont très satisfaits dépensent en moyenne 250 euros ou plus.

2 mots sur ce changement d’offre.

Nous travaillons en permanence sur le modèle T.O.T.E. (Test – Operate – Test – Exit) et nous n’avons donc pas de « religion » toute faite. Nous apprenons tous les jours et les 3 mois écoulés nous ont permis d’affûter nos analyses.

A partir de la mi-juillet, nous allons passer à une offre unique à un prix unique.

Cette offre sera du type « Top 20 garanti » sur le modèle « atteint ou remboursé ».

Dès lors, nous serons aussi plus regardants sur les ouvrages que nous propulserons.

Nous imposerons le prix de vente, nous demanderons une couverture professionnelle (pas de format paysage par exemple) et n’accepterons que les livres qui ont reçu au minimum un commentaire.

C’est grâce à l’analyse de 3 mois de campagnes MyKindex que nous pouvons aujourd’hui offrir une garantie de ce type.

100% des auteurs qui passeront par MyKindex seront visibles.

Je suis persuadé que cette offre nous permettra un développement plus rapide encore.

E: On vous le souhaite, ainsi qu’à tous les auteurs qui choisiront d’utiliser votre système ! Y-a-t-il quoi que ce soit que tu aimerais ajouter pour ceux et celles qui nous lisent ?

SJe pense que nous avons fait le tour. Je te remercie beaucoup Eric pour cette interview et longue vie aux Plumo’s ! ;)

E: Merci à toi Sébastien pour tes éclairages (et pour tes vœux de longévité !).

Ceux et celles d’entre vous qui veulent en savoir plus sur MyKindex peuvent le faire en cliquant ici.

Des commentaires, des questions ? @ vos plumes ; )

Eric – La Plume



      
0
0
0
0
0
Ou copiez le lien
Tags:,,,,,,

5 réponses à “Vendre sur Kindle | MyKindex – est-ce vraiment un coup de pouce pour grimper sur Amazon ?”

  1. Jérémie says:

    Bonsoir,
    Je découvre totalement le MyKindex dans cette interview. Merci beaucoup à Eric de l’avoir réalisée et à Sébastien de s’y être prêté. Ca m’intéresse beaucoup pour auto-éditer mes propres ouvrages de science-fiction, alors je vais me renseigner davantage. En tous cas, très belle idée, bravo !
    A bientôt,
    Jérémie

  2. Hey,

    Welcome : ) Merci @ tous pour vos commentaires

    @Seb – De rien, vraiment le plaisir était partagé

    Eric – La Plume
    laplumeautonome a récemment publié..Une révolution pour publier sur Kindle (et ailleurs !) | Publiez + rapidement et dites adieu aux maux de tête :o)My Profile

  3. Hello Eric !

    Encore merci pour cette interview, vraiment sympa.

    Et merci beaucoup à Marjorie et Fred pour vos encouragements.

    Je confirme que travailler avec Christian était génial, il était une encyclopédie vivante.

    A bientôt :)

    Sébastien
    Sébastien CERISE a récemment publié..Le contrat d’édition, qu’est-ce exactement ?My Profile

  4. Merci Eric pour cette interview !

    Très intéressant, très informatif.

    Sébastien est très sincère dans ses propos, et ses projets sont très ambitieux et passionnants.

    Je partage également ce point de vue que le MyKindex est un outil de marketing au même titre qu’un article dans un magazine pour améliorer sa visibilité, et qu’il faut savoir investir pour réussir.

    De mon côté, je n’ai pas encore testé le MyKindex, mais j’imagine qu’un jour ou l’autre, suivant le sujet d’une de mes futures publications, cela arrivera, et peut-être même très prochainement ;-)

    Encore merci Eric et à bientôt,
    Fred
    Fred@Ecrire… et s’enrichir ! a récemment publié..Cher Amazon, aurais-tu de mauvaises intentions à mon égard ?My Profile

  5. Merci pour cette super interview, Eric.
    J’utilise régulièrement MyKindex en tant que lectrice, ce qui me permet d’une part de découvrir de très bons livres, d’autre part d’accumuler des points pour faire ma propre promotion.
    Quelle super idée, bravo à Sébastien pour ce concept.
    Incroyable, quelle chance d’avoir côtoyé si longtemps Xtian Godefroy, quelle richesse cela a dû être !
    Oui, souvent ce sont les idées qui viennent à nous…
    Belle journée à vous deux et aux lecteurs
    Marjorie
    Marjorie@Histoire à Vivre a récemment publié..Que se passerait-il si votre enfant pouvait vraiment ENTRER dans ce nouveau livre interactif ?My Profile

Déposez un commentaire

*

CommentLuv badge