Contenu informatif sur Kindle | Alternative aux PLR ou DLP dans un ebook

0
0
0
0
0
Ou copiez le lien

Publier sur Kindle: Eviter les PLR / DLPHi les collègues auteurs,

La Plume s’excuse d’avoir été aussi molle sur le blog ces derniers tps : ) Bcp de travail sur les prochains contenus + job principal = overbooking mais ça, vous savez déjà.

Après deux jours au vert je suis revenu avec un mal de pieds carabiné et un mal de tête encore plus marqué en ouvrant ma boite mail pour y trouver d’innombrables propositions de PLR  ou ‘Droits de Label Privés’ en good french : ).

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le principe des PLR ou DLP, il s’agit en gros de clubs vous proposant d’acheter des droits sur du contenu, afin de le diffuser vous-même comme des dizaines voire centaines d’autres usagers puisque ce droit n’est pas exclusif, ce qui finit souvent par créer une saturation du marché sur « votre » bouquin.

Après ça, il faut reconnaître à certains de ces clubs une qualité de contenu pouvant servir de base pour l’inspiration. Mais une recommandation est à prendre en compte dans le domaine Kindle: La plateforme KDP est un endroit où l’usager doit pouvoir trouver une variété de contenu suffisamment riche pour continuer à accorder sa confiance.

Et l’abus de contenus copiés/collés diffusés sous plusieurs noms de plume différents avec le même contenu recoupé, ça tue la poule aux oeufs d’or en faisant fuir les lecteurs qui recherchent tout sauf des salades recrachées de mots. Et en plus, ça plait pas à Amazon qui souhaite fournir à sa clientèle Kindle un contenu original et unique.

L’alternative pour ceux d’entre vous qui tombent vraiment en rade de contenu, c’est de rassembler un certain nombre d’articles sympas, PLR ou pas, et en faire une trame d’idées pour développer votre propre contenu. Mais n’oubliez pas avant, d’aller faire un tour sur les forums Yahoo Réponses où vous pouvez trouver les questions les plus fréquemment posées par des usagers sur des sujets variés.

Tapez un mot-clef pertinent pour votre niche, dans la barre de recherche Yahoo Answers. Copiez-collez toutes les questions qui se ressemblent dans un .doc Word, ainsi que les réponses votées comme étant les meilleures. De cette façon, vous entrez dans l’esprit de votre cible en comprenant mieux leurs attentes par rapport à un contenu dans une niche bien spécifique.

Pour gagner du temps et pour de meilleurs résultats, vous pouvez utiliser le logiciel en démo sur cet article-vidéo.

A partir de là en faisant l’effort de rédiger vous-même votre propre contenu, vous allez mettre sur le marché un ebook Kindle de qualité originale qui se vendra de lui-même une fois publié et reconnu, en respectant vos lecteurs et l’esprit de la plateforme KDP. Dans un prochain article, je vous donnerai des trucs sur la fidélisation avec vos lecteurs.



0
0
0
0
0
Ou copiez le lien
Étiquettes : , , , , ,
Previous Post

Publier de l’information sur Kindle | Maladies et Remèdes + Un cadeau spécial

Next Post

Plateforme Kindle | Quand Amazon donne le pouvoir aux lecteurs

Comments

    • Christophe
    • 27/08/2012
    Répondre

    Bonjour,

    D’abord merci pour toutes ces infos.
    Ma question:
    J’aimerais savoir si l’on peut publier un ebook écrit en anglais sur Amazon.com/.uk si l’on ne dispose pas d’un compte bancaire américain, ni d’un ITIN?

    Si ce n’est toujours pas possible, comment faire pour mettre à disposition son ebbok (toujours sur Amazon) au public anglophone, apparaitre sur les best selling lists américaines et anglaises.

    En gros, comment faire pour un auteur français pour vendre son ebook en anglais au public anglophone?

    Merci d’avance.

    1. Hello Chris bienvenue sur le blog ! Bah de rien, espérant que ça peut t’aider ; ) Dslé d’avoir mis si lgtps à répondre, j’ai été offline tr longtemps pour raisons importantes de santé. Oui, tu peux écrire sur .com même sans ITIN, simplement Amazon bloque 30 % dans les royalties, pour les taxes qui ne sont récupérables qu’après suivi d’un certain nombre de formalités avec le gouvernement US. Par contre pour .UK à ma connaissance, il n’y a pas pas ce type de problème.
      Si tu veux te mettre sur le marché anglophone, il faut soit 1/ avoir un anglais irréprochable tant niveau grammaire qu’orthographe, style.. Dans le cas contraire tu risques une série de flops et de commentaires négatifs des usagers. 2. L’alternative est de prendre un ghostwriter. Par ex. perso suis pas un crack en anglais et quand je publie sur .com, je paie une personne sérieuse et expérimentée (Odesk ou Elance pour les sites) et dont l’anglais est impérativement la langue maternelle. Ca me revient à 2/300 € le bouquin, il faut donc d’abord faire des royalties puis réinvestir ensuite. Pour apparaître sur les Best Selling Lists, il te faut un bon nombre de commentaires positifs de vrais acheteurs « authentifiés » par Amazon (pas de commentaires bidons payés lol) + avoir au moins 1 ou 2 ebooks du même auteur/série + faire régulièrement des opérations de promo gratuite au moyen de KDP Select, mais sans abuser. Puis, quelques petites campagnes Twitter, FB, et même un vidéo-trailer sur Youtube (tu px trouver des pas trop cher et pros,sur Fiverr.com)une couverture ‘Top notch’ graphiquement parlant, est aussi recommandée. Espérant que tt cela répond à ta question ? Si cela t’intéresse, je m’apprête à publier de nombreux conseils par le biais d’une newsletter gratuite dont un article annoncera la sortie cette semaine. N’hésites donc pas à t’abonner au fil RSS du blog, et de poser tes questions quand tu veux. Amitiés

      Eric – La Plume

    • Laura
    • 07/07/2012
    Répondre

    bonjour

    je découvre le kindle qui m’interesse beaucoup ,mais je suis novice et un peu perdue;

    merci de me préciser si des formations sont prèvues

    et bravo pour votre aide

    1. Bjr ou bsr Laura et bienvenue sur le blog ! Vraiment dslé pour le délai de réponse, j’étais totalement Off pour raisons graves de santé pendant 4 mois merci de ta compréhension ; ) Si t’es novice et un peu perdue, t’es à la bonne adresse, je suis passé par là et depuis fait un bon bout de chemin qui se poursuit malgré une longue interruption forcée : ) Pour commencer, n’hésite pas à parcourir les commentaires d’articles du blog, ou quelques questions sont résolues + la rubrique « Astuces » dans le menu du haut + d’autres articles vont venirdonc n’hésites pas à t’abonner au flux RSS en cliquant ici. Puis, un livre de formation Kindle A-Z en cours de parution dont les lecteurs de La Plume Autonome seront informés avec la possibilité d’obtenir un exemplaire gratuit et enfin, la newsletter gratuite qui voit le jour cette semaine ; ) Donc oui, on peut dire que des formations sont prévues ! Espérant que ça répond à ta question, n’hésites pas à commenter qd tu veux ! Amicalement

      Eric – La Plume

  1. Répondre

    Hello Eric A ton avis, peut-on carrément espérer vivre de ses kindle? Est-ce réaliste? J’imagine que pour ça il faut en avoir beaucoup et les vendre sur une base régulière? Et même dans ce cas, est-ce envisageable? Le prix de vente est si petit!
    Merci pour ce blog très sympa

      • laplumeautonome
      • 17/05/2012
      Répondre

      Hey Myriam ! Merci pour tes questions pertinentes 🙂 Je vais essayer d’y répondre au mieux, par ordre:

      1. En vivre/réaliste ? ==> De mon point de vue et mon expérience, oui c’est réaliste à condition de s’acharner – j’entends par là que le chemin peut parfois être semé d’embûches (formatage, s’assurer de bien suivre les guidelines Amazon, veiller à la qualité du contenu pour éviter des commentaires négatifs de lecteurs…) à partir de là on peut se construire d’abord un petit revenu complémentaire, puis progressivement un revenu à part entière. Ceci dit, je recommande de garder un pied dans une autre activité, job.. Pour tjrs avoir au moins une autre source de revenus – voire deux. Par ex. de mon côté je continue à développer avec succès mon activité de consultant SEO/Réseaux sociaux pour des entreprises locales, créer des pages FB pros pour mes clients etc. Mais ce n’est que l’exemple de mon cas, le principe étant d’avoir tjrs 1 ou 2 sources actives ‘à côté’ (ça rejoint le principe d’une entreprise qui – quelle que soit sa taille – ne devrait pas se reposer sur un ou deux gros clients qui lui assurent un tr bon CA, mais bien au contraire continuer à se développer en prospectant et en prospérant – j’ai déjà vu le cas avec une entreprise dont un gros client représentait presque 80 % de son chiffre, et s’est retrouvée « marron » du jour où le client en question est allé voir vers d’autres cieux !)

      2. En avoir beaucoup / Base régulière ? ==> Il n’y a pas vraiment de règles sur ce plan-là, en fait ça dépend de ta stratégie personnelle. Tu as des auteurs qui vivent très bien avec une poignée d’ebooks Kindle qui font un carton, et d’autres qui se basent sur le nombre d’ebooks avec une quantité moyenne d’unités vendues pour chaque publication. Dans le premier cas, il faut du Best-Selling avec ton nom ou un nom de plume « phare » et une base de lecteurs fidèles. Dans le second, il faut planifier des publications régulières selon le bon vieux principe américain ‘Rinse & Repeat’: Création/publication ==> Next one ==> Création/Publication.. etc.. Personnellement, je préfère cette seconde stratégie dans un premier temps car cela permet de tester des audiences différentes, et de mettre ensuite le focus sur les thématiques qui se vendent le mieux.

      3. Le prix de vente petit ==> C’est du coup le nombre de ventes qui fait bien sûr la différence. Dans l’univers de l’auto-édition et pas seulement pour Kindle (voir aussi Ibook Store pour Apple) on peut effectivement se constituer un revenu dit « passif » en mode automatique, mais il faut toujours un bon travail de préparation au préalable (bon formatage, couverture attrayante et lisible, contenu répondant aux attentes de ton/tes audience(s)..) Du moment où tu respectes ton public de lecteurs en publiant de la qualité, tes royalties ne tarderont pas à grimper et à t’assurer un revenu + que décent.

      4. « Merci pour ce blog très sympa » ==> C’était pas une question je sais mais.. Merci à toi pour ta fidélité au blog, et pour amener des questions dont les réponses – j’espère – t’aideront mais aussi toute la communauté des auteurs ou en devenir 😉 S’il te manque un complément de réponse, hésites pas à demander ici 🙂 Friendly

      Eric – La Plume

      1. Répondre

        Merci d’avoir pris le temps de faire des réponses très complètes, ça va beaucoup’aider et je pense d’autres aussi.

  2. Répondre

    Bonjour Eric,

    Je reviens vers toi au sujet de la mise à jour d’un livre pour les clients ayant déjà acheté celui ci. je m’explique. Tu as fait une première version en février et une seconde en mars et tu aimerai que les clients ayant acheté la première version puisse bénéficier d’une mise à jour pour avoir la deuxième version. J’ai posé la question à la communauté Kindle et j’ai eu une réponse : cette possibilité a été désactivée. Si tu en sait plus ou si une autre possibilité existe, je suis preneur. J’ai essayé ce que tu m’avais si gentiment préconisé, mais malheureusement sans succès. Merci encore pour ton aide et bonnes ventes sur kindle.
    Christian Dubois

      • laplumeautonome
      • 03/04/2012
      Répondre

      Hi Christian, merci pour ton commentaire – pour ta question, je t’avoue être aussi un peu dans le flou sur ce sujet de mon côté, car il semble effectivement que la possibilité soit désactivée (on se demande bien pourquoi !!) et si ce que je t’ai préconisé ne fonctionne plus non plus, je ne vois pas d’autre solution hélas – Ceci dit, si tu as qques notions d’anglais je te suggère de voir cet article:

      Newly edited and revised

      .. Ce n’est hélas pas la solution directe pour updater ton ebook dans kindle, mais en gros l’auteur dit qu’il vaut mieux consacrer + de tps aux efforts pour produire un contenu irréprochable, que de devoir ‘updater’ trop – je suis d’acc et pas d’acc avec lui car sa théorie est valable pour la fiction, pas forcément pour le contenu informatif.

      .. Pour te donner mon expérience perso, j’avais du récemment « dépublier » certains ouvrages anglophones que j’avais lancé au moment ou Amazon ne faisait pas trop la guerre au PLR – ceci avant même qu’ils m’envoient un avertissement puisque de tte façon, je voulais mettre à jour suite à remarques de certains lecteurs non-satisfaits ( Ex. absence d’images – dans un livre sur la déco d’intérieur ça passait pas : ) – et, grammaire un peu limite car le PLR provenait d’une source dont l’anglais n’était visiblement pas la langue maternelle nn plus ) – PUis – j’ai fait l’erreur de mettre une mention dans le descriptif, indiquant que le contenu était mis à jour et corrigé – ce qui en fait fait très amateur comme c’est expliqué dans l’article de Roberts Wartwood dont je viens de te donner le lien.

      Et effectivement, comme presque un mois s’était écoulé entre la dépublication/mise à jour/republication – j’avais perdu le bénéfice du ranking d’avant (Avant=1er par « popularité » dans le top de sa catégorie – Après = page 13 🙁

      .. Bon ces choses arrivent et heureusement j’ai de la ressource derrière (comme quoi il est important de rappeler – même si c’est évident – de ne pas compter sur un ebook comme seule source de royalties)

      Conclusion: Soigne bien ton contenu avant diffusion, surtout fiction. En non-fiction si tu as de la mise à jour, fais-le mais en cherche pas à le crier sur les toits lol

      Bonne chance. Amicalement, Eric – La Plume

    • Fati
    • 28/03/2012
    Répondre

    Merci beaucoup pour ta réponse :)pour le formatage j’ai vite essayé Mobipocket creator pour mon troisième livre et ça marche bien 🙂 j’ai vu tout les articles de ton blog et je tire des renseignements aussi intéressants, pour la traduction de l’anglais je trouve que c’est une bonne idée et je peux la faire mais cette fois de l’arabe ! Merci 1000 fois 🙂 Je pense que tes conseils et ton blog est la meilleur source que j’ai trouvé pour l’instant j’en serai fan et fidèle 🙂
    Est ce qu’on peux te suivre sur facebook? Et pourquoi pas un espace de promotion de nos livres dans ton blog ?
    Je te souhaite très bonne continuation et surtout tout le bonheur du monde 🙂 @+

      • laplumeautonome
      • 31/03/2012
      Répondre

      Hi Fati, ok super, et merci pour tes remarques et encouragements : ) Une page FB pour La Plume est en cours de créa. Pour un espace de promo dans le blog, je ne suis pas certain que ce soit intéressant pour les auteurs car ce n’est pas ciblé, le public du blog n’est pas forcément le même que celui qui va lire tes bouquins. Par-contre je songe plutôt à un espace d’échange de commentaires sur les livres, sous certaines conditions respectant la charte d’Amazon et selon certains critères (En gros il s’agit pas de demander aux copains de faire un commentaire pour faire plaisir alors que peut-être l’ebook aurait besoin d’être amélioré) et puis pour avoir le label ‘Achat authentifié’ d’Amazon, il faut que l’auteur du commentaire aie téléchargé ton ebook dans la boutique Kindle, d’où l’idée de faire un calendrier dans lequel les auteurs pourraient publier les dates auxquelles ils offrent leur ebook kindle gratuitement pour 24h par exemple, en utilisant la fonction promo de KDP select. Bref il y a effectivement des idées à développer mais seulement 24h dans une journée, et je suis pas.. Un blogueur-né lol – donc ça prend un peu + de tps et j’ai des priorités avant – aussi, j’aimerais faire connaître le blog encore plus avant de lancer ce type de système, mais si qqn ici à une idée ou deux je suis open aux suggestions : ) Amicalement Eric – La Plume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*